Question au Ministre Gilkinet sur l’utilisation du city pass

Juil 14, 2021 | Mobilité | 0 commentaires

Monsieur le Ministre,

Depuis le 1er juillet 2018, la SNCB et le TEC propose un abonnement intégré permettant d’emprunter les trains de la SNCB et les bus du TEC au sein de l’agglomération liégeoise. Il s’agit du City-Pass, présent également dans d’autres villes du pays.

Il s’agit d’un projet particulièrement pertinent en région liégeoise où la mobilité ferroviaire interne à l’agglomération est forte et où les enjeux de congestion urbaine sont important, ceci dans un contexte de retour du tram également.

Bien que proposant une solution de tarification intégrée, le City-Pass ne propose toutefois pas tous les avantages du Brupass. En effet, à l’heure actuelle, les tarifs du City Pass représentent un surcoût allant de 33 à 42 % par rapport au seul prix des abonnements TEC alors que l’offre de train supplémentaire représente 10 % de l’offre TEC actuelle,

– Quels sont les chiffres d’abonnés du City Pass dans les différentes villes où il est mis en place ?

– Quelle est la part d’utilisateurs de la formule « 24h » ?

– Des contacts ont-ils lieu entre la SNCB et le TEC pour revoir le prix des abonnements ?

– Des évolutions tarifaires sont-elles envisagées ? Avec notamment une formule multi-trajet.

– Commet la zone du pass a-t-elle délimitée et des études sur les habitudes des usagers sont-elles envisagées pour élargir ou revoir celle-ci ?

– L’offre est-elle suffisamment connue du public ? Une relance de la communication est-elle prévue ?

Merci pour vos réponses.

Réponse du Ministre Gilkinet (Commission Mobilité du 13.07.21):

Ik zal in de twee talen en exhaustief antwoorden, mijnheer Parent en mijnheer Van Den Bergh. Ik ben het met u eens dat een  overheidsbedrijf een belangrijke rol speelt in de modal shift, waar intermodaliteit zo efficiënt en aantrekkelijk mogelijk moet zijn voor de  reizigers. Ik wil voor de passagiers een zo positief mogelijke deur-tot-deurervaring promoten door reisinformatie en -planning, aankoop en  toegankelijkheid te vergemakkelijken. Ticketintegratie is een van de vele manieren om te zorgen voor gebruiksvriendelijkheid voor de  reiziger. Het beste voorbeeld van deze tariefintegratie is zonder twijfel de Brupass en Brupass XL. De globale verkoopcijfers van de  Brupass waren vrij stabiel tussen 2017 en 2019, maar de covidcrisis heeft de aantallen doen dalen. De meest succesvolle  verkoopsformule van de NMBS is de tienrittenkaart en in mindere mate het abonnement voor één maand. Globaal genomen over alle  operatoren samen, the total picture dus, is het abonnement voor twaalf maanden succesvoller, al gaat sinds de coronacrisis de voorkeur  eerder uit naar een abonnement van één maand. Voor de Brupass XL is het te vroeg om conclusies te trekken. Het product is gelanceerd  in februari en is nog niet genoeg gekend, opnieuw door de covidcontext. Het gebruik van de City Pass blijft vrij beperkt, zowel in Gent als  in Antwerpen, wetende dat de abonnementen tot nu toe alleen door de NMBS verkocht werden. Sur le total des abonnements City Pass  en Wallonie vendus par la SNCB, Liège représente en moyenne 77 % des ventes depuis 2018. La formule d’un mois remporte le plus de  succès, notamment l’abonnement Liège un mois, si l’on prend l’ensemble des ventes TEC et SNCB réunies. Par ailleurs, la part de la  formule 24 heures est très faible. Le contexte covid a très certainement eu un impact défavorable sur les ventes. De mogelijkheid om de  City Pass als dagpas of multirittenkaart aan te bieden is tot nu toe niet aan bod gekomen. Er moet een beslissing worden genomen op  basis van een analyse van het potentieel. In Brussel heeft de NMBS samen met de andere operatoren beslist om de formule van 48 uur  en 72 uur stop te zetten. Deze formules hadden geen succes bij reizigers en toeristen. Monsieur Parent, des contacts ont bien eu lieu  entre la SNCB et le TEC. C’est ainsi qu’en 2020, le tarif jeunes 12-24 ans a été revu. Cela a abouti à la création d’un nouveau tarif 18-24  ans plus avantageux. Ce tarif 18-24 ans sera revu à la baisse à partir du 1 er septembre 2021. Pour 2022, il n’y a pas encore de discussion concrète quant à des adaptations des tarifs des abonnements. La SNCB m’informe par ailleurs que la zone des City Pass  actuelle a été déterminée sur la base des flux automobiles en prenant en compte les bassins de vie les plus importants des  agglomérations de Liège et Charleroi, et la congestion des pôles emploi et scolaire. Aucune étude sur les habitudes en termes de  déplacements des usagers n’est envisagée par la SNCB à ce stade, en vue d’une révision ou d’un élargissement. La SNCB me  communique que la campagne de communication faite après le lancement avait porté ses fruits. Les City Pass sont visibles sur le site web  de chacun des opérateurs. Néanmoins, ils ne sont pas toujours connus du grand public. C’est pourtant indispensable pour donner un  plus grand rôle à l’intermodalité et ainsi favoriser le report modal. J’espère d’ailleurs que beaucoup de  citoyens suivent en direct notre  commission ou que des articles paraîtront, dès demain, dans la presse tant francophone que flamande.

Ma réplique :

Monsieur le ministre, je vous remercie pour vos réponses. J’ai évidemment été positivement surpris en entendant le nombre de City Pass  vendus pour l’agglomération liégeoise. C’est la démonstration de la pertinence de cette offre dans cette agglomération où la mobilité, y  compris au niveau ferroviaire, est un élément reconnu, malgré les défauts du City Pass qui est moins avantageux que le Brupass, même  si je me réjouis de l’évolution tarifaire pour les plus jeunes. Il s’agit, en tout cas, d’un élément qui permettra de communiquer positivement  sur le produit et de le faire connaître. Le succès du City Pass démontre aussi l’intérêt de renforcer le maillage ferroviaire en agglomération  liégeoise. Je fais ici écho au débat précédent sur le réseau express liégeois, un élément de plus pour justifier la pertinence des  investissements dans la mobilité ferroviaire dans et autour de Liège.